visites des champs communs d'agriculteurs
visites des champs communs d'agriculteurs

press to zoom
visite_d'inspection_de_transport_des_produits_champetres_achéminées_vers_la_ville_de_Bukavu
visite_d'inspection_de_transport_des_produits_champetres_achéminées_vers_la_ville_de_Bukavu

press to zoom
champs pilate LAC pour la vulgarisation des techniques agricoles
champs pilate LAC pour la vulgarisation des techniques agricoles

press to zoom
visites des champs communs d'agriculteurs
visites des champs communs d'agriculteurs

press to zoom
1/20

OBJECTIF DU DÉVELOPPEMENT DURABLE AUQUEL   LAC CONTRIBUE

Bien que la situation se soit améliorée dans de nombreux pays, la faim et la malnutrition continuent de faire des ravages. On estime à 795 millions le nombre de personnes chroniquement sous-alimentées en 2014, pour la plupart des femmes et des enfants. L'objectif 2 vise à éliminer la faim et à la malnutrition sous toutes leurs formes d’ici 2030.

La demande mondiale de denrées alimentaires ne cesse de croître. On estime qu'elle devra être plus que doublée d’ici à 2050 pour répondre aux besoins de la population humaine. 70% des personnes sous-alimentées dépendent directement ou indirectement de l’agriculture pour subvenir à leurs besoins. L'objectif 2 vise à encourager les pratiques agricoles durables afin que la croissance de la production alimentaire ne se fasse pas aux dépens de l’environnement.

La qualité des denrées étant aussi importante que leur quantité, l’objectif intègre encore des aspects économiques. Il est notamment question de doubler la productivité agricole et les revenus des petits paysans d’ici à 2030.

Objectif 2: Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable

2.1: D’ici à 2030, éliminer la faim et faire en sorte que chacun, en particulier les pauvres et les personnes en situation vulnérable, y compris les nourrissons, ait accès tout au long de l’année à une alimentation saine, nutritive et suffisante

2.2: D’ici à 2030, mettre fin à toutes les formes de malnutrition, y compris en réalisant d’ici à 2025 les objectifs arrêtés à l’échelle internationale relatifs aux retards de croissance et à l’émaciation parmi les enfants de moins de 5 ans, et répondre aux besoins nutritionnels des adolescentes, des femmes enceintes ou allaitantes et des personnes âgées

2.3: D’ici à 2030, doubler la productivité agricole et les revenus des petits producteurs alimentaires, en particulier les femmes, les autochtones, les exploitants familiaux, les éleveurs et les pêcheurs, y compris en assurant l’égalité d’accès aux terres, aux autres ressources productives et intrants, au savoir, aux services financiers, aux marchés et aux possibilités d’ajout de valeur et d’emploi autres qu’agricoles

2.4: D’ici à 2030, assurer la viabilité des systèmes de production alimentaire et mettre en œuvre des pratiques agricoles résilientes qui permettent d’accroître la productivité et la production, contribuent à la préservation des écosystèmes, renforcent les capacités d’adaptation aux changements climatiques, aux phénomènes météorologiques extrêmes, à la sécheresse, aux inondations et à d’autres catastrophes et améliorent progressivement la qualité des terres et des sols

2.c: Adopter des mesures visant à assurer le bon fonctionnement des marchés de denrées alimentaires et des produits dérivés et faciliter l’accès rapide aux informations relatives aux marchés, y compris les réserves alimentaires, afin de contribuer à limiter l’extrême volatilité du prix des denrées alimentaires

AXES STRATÉGIQUES  INTERVENTION  DE LAC EN SECURITE ALIMENTAIRE 

 

Axe : Renforcement de la sécurité alimentaire des ménages  et promotion de l’agriculture durable

Objectif 1 :renforcer la sécurité alimentaire  et  promouvoir    agro sylvo pastorales dans les zones d’intervention

 

Résultats attendus

  • Les plaidoyers sont menés pour favoriser les ménages rurales  à accéder  aux terres cultivables

  • Les ménages accèdent aux intrants agricoles : outils aratoire, semence, engrais, produits phytosanitaires, …

  • La population locale améliore les techniques agro sylvo pastorale;

  • Les coopératives agricoles sont implantées et appuyées,

  •  les conditions alimentaires des ménages sont améliorées